Venez découvrir en famille tous les fonds marins bretons en aquariums et assister à un spectacle d’oiseaux unique en Bretagne. Un moment ludique et pédagogique pour toute la famille, à quelques encablures de la Pointe Du Raz.

LES TARIFS :

Adulte et enfant de 13 ans et plus : 12,80€

Enfant de 3 à 12 ans : 8,50€

Famille : ½ tarif pour le 3ème enfant et les suivants

Tarifs réduits pour les personnes handicapées, les chômeurs et les étudiants (sur présentation d'un justificatif) : 11€

LES HORAIRES :

L' AQUASHOW est ouvert. Toute l'équipe est très heureuse de vous accueillir du mercredi au dimanche, de 14h00 à 18h00.

Au programme : la visite guidée des aquariums à 15h00 et le spectacle d'oiseaux à 16h00.

 A partir du samedi 3 juillet, l'AquaShow sera ouvert tous les jours de 10h00 à 19h00.

A bientôt...

POUR VENIR :

L'AQUASHOW est situé à Audierne (29770) dans le Cap-Sizun, à 15mn en voiture de La Pointe du Raz.

no

 

 

La lutte pour la protection de l'environnement se déroule sur tous les fronts. Impossible de l'ignorer davantage, les médias ne manquent pas de nous le rappeler : les forêts, mais aussi les océans, sont le théâtre de véritables massacres - des espèces entières disparaissent sous l'exploitation humaine, pour des raisons mercantiles et du fait de la pollution qui en ressort. Exagération des écologistes ou minoration du lobbying de l'industrie internationale de la pêche ? Voici en tout état de cause, les grandes menaces qui pèsent sur les océans et mettent en danger tout l'écosystème. 

La surpêche tue la vie marine

Le monde est entré dans la sixième extinction massive et l'action n'a jamais été aussi importante pour tenter d'enrayer ce scénario apocalyptique... Tous les ans, 90 millions de tonnes de poissons, crustacés, mollusques et autres animaux aquatiques sont péchés selon les chiffres l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Les chiffres sont édifiants et parlent d'eux-mêmes. L'Asie est la championne toute catégorie avec 41 millions de tonnes de pêche et 68% de la flotte de bateaux de pêche mondiale. Le quart de cette pêche, transformée en farines, n'est même pas destinée à l'alimentation humaine, mais à celle des animaux d'élevage industriel. On peut aussi affirmer qu'un autre quart de cette pêche entre dans la catégorie des "victimes collatérales", avec des milliards d'individus, poissons et autres animaux marins, qui eux meurrent strictement pour rien. Ils ne seront ni mangés, ni relâchés, mais agoniseront très lentement. Notons que 34% des stocks de poissons mondiaux sont surexploités. Parler de stock est là encore tout à fait significatif et cela en dit long sur le rapport de l'être humain au vivant. Cette surpêche entraîne évidemment la raréfaction de certaines espèces, mais en plus, elle est destructrice des fonds marins avec des méthodes de pêche dévastatrices qui vont de l'électrocution aux filets ratissant les fonds marins.

surpêche

Les côtes en danger

Nous avons pris l'habitude des côtes bordées d'habitation et d'hôtel de luxe partout sur la planète. Si le bétonnage est de moins en moins fréquent, le mal étant fait et la place disponible de plus en plus  rare, les écosystèmes naturels ont largement été détériorés même dans les zones sauvages. Les mangroves, les prés-salés et les prairies sous-marines sont menacés tout autour de la planète. L'Unesco estime qu'entre 340 000 et 980 000 hectares sont détruits chaque année. Au-delà de la destruction de lieu rare et unique, ces zones sont une véritable arme contre le réchauffement climatique. En effet, ces écosystèmes sont capables de stocker une grande quantité de gaz à effet de serre, jusqu'à cinq fois de plus que les forêts tropicales. Ces zones côtières sont aussi le lieu d'un écosystème unique qui disparaît peu à peu. Les professionnels de la mer commencent à comprendre le danger. Des sauveteurs en mer, aux bateaux de tourisme, et même les pécheurs cherchent des solutions pour sauver ces endroits dont beaucoup d'êtres humains dépendent.

La pollution des océans

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la pollution marine n'est pas le fait de l'exploitation de la mer. 80% de cette pollution vient des continents. La guerre contre le sixième continent n'est que la partie visible de cette pollution. L'activité des êtres humains entraîne des rejets de substances nutritives qui vont engendrer une prolifération d'algues très gourmande en oxygène. Des zones entières sont privées d'oxygène et voient la vie sous-marine disparaître. On peut penser à la prolifération de l'algue verte en Bretagne à cause de la surexploitation des terres pour l'agriculture. Dans le golfe du Mexique, 13 000 km2 sont privés de vie sous-marine à cause du manque d'oxygène. Pour le plastique, le bilan est tout aussi inquiétant. Les spécialistes de la vie marine estiment que 40% des cétacés et 45% des oiseaux absorbent des déchets issus de l'activité humaine dont 80% de plastique. La toxicité de ce plastique ne disparaît pas dans l'océan ou dans l'organisme des animaux. En effet, on retrouve dans nos assiettes, des poissons contaminés. Ce retour à l'envoyeur n'est pas anodin puisque les toxicologues, un être humain consommant singulièrement du poisson va ingérer jusqu'à 15 000 particules de plastique par an. Pour terminer sur la pollution des océans, il ne faut pas oublier le pétrole, les substances radioactives, les métaux lourds et autres substances toxiques qui sont dévastateurs pour la vie dans les océans.

La pollution atmosphérique se retrouve dans les océans

Les océans absorbent 30% du C02 de l’atmosphère. Si cela permet d’assainir l'air que nous respirons, c'est encore une catastrophe. Le C02 se dissout dans l'eau et va se transformer en acide carbonique qui va entraîner l’acidification des océans. Depuis la révolution industrielle du XVIII, les experts de l'ONU pensent que l'océan a absorbé 30% du C02 émis depuis cette époque. Évidemment, les effets sont délétères et cette fois, ce sont les coraux qui en payent le prix.

S'abonner à la newsletter :

Tous droits réservés à l'AQUASHOW - SCRL AQUASCOP - 532 321 627 00020 - 2021